PrincesseTorchon

une princesse au foyer entre crise de nerf et crise de rire

24 mars 2008

De la raison d'avoir des goûts de chiotte - ou comment appeler son enfant Séraphin

Un mois sans venir poster ici ! J’imagine votre inquiétude ?, votre désespoir, votre désoeuvrement. Non, ami lecteur, je n’étais pas en vacances dans les îles ! Non, je résolvais un mystère, je menais une enquête, je rendais service à l’humanité.

La question que j’ai pu résoudre, je le sais, vous taraude sans doute : POURQUOI certains parents affublent-ils leur progéniture de prénoms ridicules, affreux, voir rédhibitoires ? A ceux qui ne me croiraient pas, ces exemples devraient vous convaincre… Tenez en 1997, 3 petites filles se sont retrouvées avec Cléopâtre comme prénom. Et la même année 15 p’tit gars ont été nommés Séraphin. Si toi, ami lecteur, tu as appelé ainsi un de tes chiards, je ne te jetterai pas la pierre, très bientôt ton gosse le fera pour moi …

9782501036658

Je vous vois déjà, devant l’écran, vous lecteurs raisonnables, les yeux exorbités, à vous demander si c’est la DDASS ou la Spa qu’il fait alerter pour sauver ces pauvres enfants en les rebaptisant. Je comprends… Mieux encore je peux vous dire POURQUOI de tels prénoms existent encore ! Oui mes amis, je le sais…

C’est

à cause

de

la

grossesse…

(J’ai beaucoup donné de ma personne pour vous apporter cette réponse… Je mérite donc reconnaissance et des tonnes de cados…)

Bon, j’imagine que quelques explications s’imposent tout de même bien que toi, camarade bloggeur, tu as toute confiance en mon jugement éclairé.

Je te le dis, femelle de passage sur ce blog, tu n’échapperas peut-être pas à la malédiction de la vengeance « et si je donnais un prénom nul à mon enfant » lorsque tu mettras bas !

Essaie donc, si tu ne me crois pas, de vomir trois fois par jour ET par nuit. Expérimente la tête dans la cuvette des toilettes à 5 h du mat’, pliée en deux par des spasmes vomitifs. Et si ce n’est pas assez, fais comme moi. Tombe malade pendant le premier trimestre de ta grossesse, choppe une bronchite ! Car en plus de faire 39 de fièvre et de cracher tes poumons, chaque quinte de toux aura la courtoisie de te faire vomir.

Et tu te retrouveras à baptiser tes draps, le sol de ta cuisine, ou ton évier avec le vomis épanoui de la femme enceinte.

PAA394000014

Et je peux le dire, après deux mois à ce régime, toi aussi, tu commenceras à trouver que bb mériterait peut-être bien de s’appeler Cléopâtre, Séraphin, Ernestine ou Siegfried…

Nota bene : ce post, bien que relatant avec fidélité mes nausées, reste de l'humour. Pour ceux qui penseraient que je me plains trop, je tiens à préciser que je suis heureuse d'être enceinte et de vomir trippes et boyaux...

Posté par princessetorchon à 14:41 - Fer à repasser : la princesse et la grossesse - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire